/medias/image/9436747685bc4b6ceae7ca.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Dorian Jaminais (2012)

Portraits d'Ingénieurs

-

04/11/2016

Carrière
Après l'ESEO je suis allé faire un double-diplôme à la Universidad de Belgrano à Buenos Aires en Argentine car je voulais apprendre l'espagnol et découvrir l'Amérique latine.
Après avoir échoué à trouver un stage dans la Silicon Valley (Google, Mozilla, Arista) je suis rentré en France. J'ai regardé un peu les SSII tel que Sopra mais en discutant avec mes camarades de promotion et avec des recruteurs il m'a paru évident que je ne pourrais pas m'y épanouir. J'ai donc cherché des start-up pour faire mes armes et ai découvert Perfect Memory. Ils recherchaient un CDI, pas un stagiaire. La fiche de poste n'était pas vraiment ce que je voulais faire mais j'y voyais suffisamment de flexibilité pour apprendre ce qui m'intéressait. J'ai postulé et ai donc effectué mon stage chez Perfect Memory à Compiègne tout en continuant à développer mon réseau et mon profil LinkedIn.
À la fin de mon stage, j'ai eu la chance d'être contacté par Facebook pour un poste en Californie, j'ai passé les différents entretiens et ai été embauché d'abord pour un poste à Dublin, en attendant d'obtenir un visa pour les USA. J'ai été transféré au siège à Menlo Park dans la Silicon Valley il y a un peu plus d'un an.
Cela fait maintenant 3 ans que je suis à Facebook, j'ai travaillé sur des projets très divers tels que la copie de données entre datacenters, l'automatisation d'ajout de serveurs, ou encore l'amélioration du logiciel anonymisation de données.

Ce que vous aimez dans votre job
1- L'expertise et l'éthique professionnelle de mes collègues. J'ai la chance de travailler et d'apprendre avec les meilleurs experts de domaines divers et variés.
2- La méthode de management de Facebook, clairement définie par des règles explicites et transparentes. Cela permet un environnent de travail positif ou la confiance est acquise et où les gens n'ont pas peur d'exprimer leur opinions.
3- J'apprends chaque jour et évolue dans ma carrière. Je peux voir ma propre progression au fil du temps, y compris dans des durées très courtes telle qu'un trimestre.
4- L'impact. Mon travail touche directement 1,7 milliard de personnes tous les jours. C'est une énorme responsabilité mais aussi une chance inouïe.

Pourquoi ce choix
J'ai toujours été passionné par l'informatique et par les possibilités qu'offrent ces technologies. La Silicon Valley y étant l'épicentre, j'ai naturellement voulu la rejoindre et essayer d'apporter ma touche à des services utilisés dans le monde entier.

Avez-vous quelque chose à dire aux jeunes ingénieurs, aux étudiants ESEO
1- Profitez de toutes les opportunités que l'ESEO vous offre pour voyager : les stages, le bi-diplôme, etc.
2- Ayez confiance en vous. J'ai vu beaucoup d'ESEO refuser de postuler à des postes qu'ils aimeraient avoir par peur de ne pas avoir le niveau. Essayez, l'entreprise décidera si vous avez le niveau ou si vous pouvez être formé.
3- Toujours privilégier la piste promettant d'apprendre le plus.

Souvenirs de l’ESEO, du BDE, des clubs…
Le BDE, la bluemoon et les assurances de la bluemoon, le Salon Angevin du Multimédia, le Voyage d'Étude en Suède (pendant l'éruption du volcan islandais).

Dorian

28 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'Ingénieurs

Maurice VENTURA (ESEO 1988)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

13 juin

Portraits d'Ingénieurs

Nicolas LEFEBVRE (ESEO 2010)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

11 mars

Portraits d'Ingénieurs

Christophe Travers (1991)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

21 février

eseo-alumni.com