/medias/image/9436747685bc4b6ceae7ca.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jacques Le Galloudec (1979)

Portraits d'Ingénieurs

-

24/10/2016

DG Coremat - http://www.coremat-constructeur.fr/

J'ai atterri à Angers en 1974 suite à la visite de Daniel Bardin (ESEO 1960 et professeur à l'ESEO) au Likès (Quimper). Il avait été convaincant et surtout drôle.

Contrairement à la grande majorité des ingénieurs ESEO, je ne me voyais pas dans un service de développement, de recherche et c'est tout naturellement que je me suis orienté vers la production.

  • Ingénieur production à la SAGEM à côté de Rouen (5 ans)
  • Responsable de production à Thomson Angers puis chef de projet TV (Thomson Europe) (12 ans)
  • Directeur usine Valeo Laval (2,5 ans)
  • Directeur Industriel Draftex basé à Chartres (0,5 an)
  • Directeur Général Zebra Technologies à Varades (3 ans)

Ces différentes expériences m'ont certes beaucoup apporté, même si parfois c'était très douloureux, comme procéder à des licenciements... C'est pour cette raison par exemple que j'ai quitté Draftex au bout de 6 mois alors qu'on me demandait de licencier 700 personnes.

Mon expérience s'est forgée au cours de ces emplois en tant que salarié.
Fort de cette expérience, et mon objectif étant de construire, je me suis décidé à acheter une entreprise. En 2004, j'ai acheté l'entreprise COREMAT, leader en France dans le développement et la fabrication de machines de marquage thermoplastique et d'enfonce pieu pour glissière de sécurité, un monde fait de mécanique, hydraulique, pneumatique avec des clients du TP. Grand écart par rapport à ma formation d'ingénieur électronicien.

Au bout d'un an, j'ai acheté la license d'une entreprise en liquidation judiciaire pour des machines à faire des hosties (autre monde que les Monastères cloîtrés).

Ensuite, grâce à un client, j'ai racheté une entreprise à Carpentras que j'ai rapatriée en Anjou. Cette société vend des machines de sablage à sec et sans poussière (fabriquées par Coremat). Elle était à la dérive, aujourd'hui, elle est très présente dans le marché du nucléaire, de l'amiante, du plomb, du pétrole, ...

Puis, pour des raisons stratégiques, j'ai fait l'acquisition d'une entreprise d'électronique et d'automatisme (en association, mais en tant que gérant majoritaire). Sans cet achat, en effet, j'aurais mis en péril ma société principale qui sous-traitait toute la partie automatisme à cette entreprise.

Ces différents rachats sont aujourd'hui rentables, mais parfois ce n'est pas le cas. J'ai par exemple racheté une entreprise de fabrication de machines pour la mytiliculture à Saint-Malo et je suis en train de procéder à sa liquidation.

A vrai dire, j'ai pris plaisir à acheter des entreprises, une boulimie certes, mais probablement et sûrement une manière de prendre ma 'revanche' et de prouver qu'un fils d'ouvrier pouvait lui aussi devenir chef d'entreprises, un certain sentiment d'orgueil, je le reconnais. Je pense pouvoir dire que je me suis construit tout au long de ce parcours. Mais cela ne m'aurait pas satisfait si je n'avais pas participé à la vie locale, associative. C'est pour cette raison qu'entre autres, je suis élu adjoint dans ma ville et juge au tribunal de commerce.

Le plus merveilleux pour moi, cependant, est d'avoir aujourd'hui une petite fille qui m'apporte une joie et un bonheur énormes.

Arrivé à un âge proche de la retraite, il est important aussi de prévoir la transmission de mes entreprises, c'est une lourde responsabilité vis-à-vis des employés mais aussi des fournisseurs, des clients et ce sera avec joie que je les transmettrai à mon fils, ingénieur ESEO lui aussi.

Etudiant, j'étais plutôt joueur, certainement fêtard (fest-noz,...). Je pense que je croquais déjà la vie. Si j'avais UN conseil à donner, si je puis me permettre, c'est "vivre", la vie est trop courte pour ne pas en profiter.

Je tenais, et je le pense, à dire merci à l'ESEO qui m'a permis d'avoir mon diplôme et donc d'ouvrir la première porte qui a eu toute son importance pour la suite de ma propre carrière.

29 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'Ingénieurs

Maurice VENTURA (ESEO 1988)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

13 juin

Portraits d'Ingénieurs

Nicolas LEFEBVRE (ESEO 2010)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

11 mars

Portraits d'Ingénieurs

Christophe Travers (1991)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

21 février

eseo-alumni.com