/medias/image/9436747685bc4b6ceae7ca.jpg
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Bruno LEDUC (promotion Oersted – 1981), Président ESEO Alumni

Portraits d'Ingénieurs

-

28/03/2017

Si vous pensez que l’ESEO ne produit que des ingénieurs d’études, alors lisez la suite…
 
  • Carrière
J’ai démarré ma carrière chez Intel Corporation comme ingénieur technico-commercial (cela faisait plus sérieux qu’ingénieur commercial sur la carte de visite Intel mais dans les faits, ce n’était que du commercial) en charge du marché automobile, avant de rejoindre l’éditeur de logiciels américain Mentor Graphics pour la conception des puces et des cartes électroniques, où j’ai participé au développement de la filiale française et pris en charge la direction des ventes pour la France. Quelques années plus tard j’ai rejoint l’américain Xilinx, leader mondial des réseaux pré-diffusés programmables (FPGA) comme Directeur pour l’Europe du Sud. J’ai ouvert et supervisé successivement les bureaux de Paris, Bruxelles, Madrid et Milan, gérant un chiffre d’affaires d’une centaine de millions de dollars avec une force de vente directe et indirecte (agents commerciaux et distributeurs). En 2006, j’ai souhaité basculer dans l’entrepreneuriat et j’ai créé ma propre société de conseil, Efficience & Stratégie Conseils, tout en participant au développement d’un réseau de franchise international spécialisé dans le conseil en réduction des coûts. En 2013, Efficience & Stratégie Conseils s’est associée avec 18 cabinets pour créer une nouvelle marque de conseil opérationnel (Euklead). J’ai assuré la présidence d’Euklead Consulting SAS les trois premières années. En 2017, je projette de créer une nouvelle marque et une nouvelle société de conseil dédiées aux Directions Financières d’ETI et de Grandes Entreprises, l’offre étant centrée sur le conseil en matière de cash management et de risk management (spécialiste de la relation banque – entreprise).
Je suis également diplômé de l’ISG (3ème cycle de gestion) en 1984, de l’Executive MBA d’HEC en 2005 et de Sciences Po / IFA (Administrateur de Société Certifié) en 2014.
 
  • Ce que vous aimez dans votre job
J’ai adoré les vingt années passées au sein des trois multinationales américaines. Ces grandes entreprises américaines sont d’excellentes écoles de vente, de management et de leadership, où la relation de travail est basée sur un véritable contrat de confiance (win-win). Cela m’a permis de basculer vers l’entrepreneuriat avec une certaine aisance. Etre son propre patron est très tentant mais encore faut-il savoir faire (au-delà du savoir faire faire) et savoir s’organiser dans un environnement avec 360° degrés de liberté et où la solitude peut être pesante.
Le conseil aux entreprises est passionnant et j’apprends tous les jours au contact des dirigeants de PME et d’ETI de tout secteur d’activité à la lecture de leurs défis et de leurs priorités. Les écouter, les comprendre, les aider et les accompagner est très enrichissant.
 
  • Pourquoi ce choix
Après 21 ans de salariat, j’aspirais à plus de liberté en reprenant une société ou en créant ma propre entreprise. J’ai finalement opté pour la seconde option. Ma formation à HEC aura été très bénéfique aussi bien pour la qualité de l’enseignement (stratégie, finance, leadership) que pour le réseau.
 
  • Avez-vous quelque chose à dire aux jeunes ingénieurs, aux étudiants ESEO
La vie professionnelle est un long fleuve parfois agité. Soyez agiles, saisissez les opportunités telles qu’elles se présentent. L’électronique et l’informatique sont  aujourd’hui au cœur de tous les produits ou presque. Le diplôme d’Ingénieur ESEO est un excellent passeport pour votre carrière professionnelle et pour l’avenir. Les débouchés sont multiples, que ce soit dans la recherche, le développement, la production, la vente ou le conseil. Soyez fier de votre diplôme. Portez haut les couleurs de votre Ecole, celle qui vous a formatés. Après ce sont vos valeurs personnelles et votre savoir-être qui feront la différence dans l’entreprise où la concurrence est féroce.
Je vous encourage aussi à suivre une double ou triple formation diplômante (type MBA en Business School ou autre) afin de mieux comprendre le monde des affaires dans lequel nous vivons. Les business models changent. Il faut savoir anticiper pour pouvoir prendre les bonnes décisions et disposer d’un véritable avantage concurrentiel au niveau professionnel.
 
  • Des souvenirs de l’ESEO
Ma hantise du fer à souder et des TP en général…
Ma discussion avec le Directeur des Etudes en fin de I3 pour lui expliquer que je voulais faire un troisième cycle de gestion et du commercial à la sortie de l’Ecole. Quel gâchis, m’avait-il répondu, surtout pour le major de promotion. 
 
 

2250 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'Ingénieurs

Maurice VENTURA (ESEO 1988)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

13 juin

Portraits d'Ingénieurs

Nicolas LEFEBVRE (ESEO 2010)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

11 mars

Portraits d'Ingénieurs

Christophe Travers (1991)

User profile picture

Danièle PANHELLEUX

21 février